Fous

 

   

Un gars vient d'être admis à l'asile. À peine entré, il s'écrie:

Mais il y a un monde fou là dedans!

 

Un fou demande à un peintre:

Pourquoi ne peignez-vous que des paysages?

Parce que jamais un arbre n'est venu me dire qu'il n'était pas ressemblant!

 

Deux fous se rencontrent:

- Dis-donc, mon vieux, tu peux me prêter 100F?

- C'est que je n'en ai que 60...

- Donne toujours, Tu m'en devras 40.

 

A la piscine, un nageur se fait enguirlander parce qu'il a fait pipi dans l'eau.

-Mais enfin, proteste-t-il, vous exagérez, je ne suis pas le seul à faire ça!

Si, monsieur, du haut du plongeoir, vous êtes le seul!

 

Un fou va acheter un lit et demande qu'il soit très solide. Le vendeur s'étonne:

- Pourtant, vous n'êtes pas très lourd.

- Non, mais j'ai le sommeil lourd.

 

Un fou fait des bonds au dessus d'un plat de spaghetti. Il explique:

- Je saute un repas.

 

Un fou est en train de pêcher. Le garde arrive et dit:

- Vous savez que c'est interdit de pêcher ici ?

- Je ne pêche pas, j'apprends à nager à mon ver de terre.  

L'élève fou...

Le directeur d'un collège voit débarquer dans son bureau un surveillant, emmenant de force un des petites connards du collège.

Le surveillant : " Cette fois je l'ai attrapé en pleine action, je l'ai vu mettre le feu à du carton! J'ai immédiatement éteint les flammes, mais quand même !!! "
Le Directeur : " Hmm, mettez lui quelques heures de colle et c'est tout, inutile de me déranger pour si peu ... "
Le surveillant : " Mais Euh ... "
Le Directeur : " Ouste !!! "

Quelques minutes plus tard, un élève entre dans le bureau, le visage complètement brûle et les vêtements complètement calcinés.

Le Directeur : " Mon Dieu, mais qui êtes-vous mon pauvre !! "
L'élève : " Je m'appelle Ducarton M'sieur .. "

 

Vas-y chauffeur!

C'est un car de tourisme plein a ras bord de vieillards tétraplégiques partant en vacances. Au bout de quelques heures de voyage, un des vieux se met à fredonner :

- Chauffeur, si t'es champion. Appuieeu... Appuieeu... Dans les secondes qui suivent, trois autres croulants reprennent en choeur:

- Chauffeur, si t'es champion. Appuieeu... Appuieeu... Le chauffeur, insensible aux demandes des premiers anciens, commence à s'exciter un peu lorsque la moitie du car se met à entonner un joyeux :

- Chauffeur, si t'es champion. Appuieeu... Appuieeu... Il fait alors grimper l'aiguille de son compteur jusqu'à 100 km/h puis 110, puis 120... Quand le bus entier se met à hurler- Chauffeur,... Il est déjà proche des 140 km/h et continue a appuyer.

Au détour d'une courbe, le chauffeur, pris par l'ambiance et malgré le danger, se dit "tant pis, je fonce". A cette allure la, le bus fait une ou deux embardées et percute de plein fouet le parapet. Choc frontal ultra violent, le bus est un amas de tôle froissée. A ce moment la, une petite voix dans le fond du car se fait entendre :

- IIIIl est des nôôôôtres, il est tétraplégique comme les auauauaautres...